A) Les origines du plastique

  

Quinze siècles avant J.-C.: les Égyptiens employaient des colles à base de gélatine, caséine ou albumine.

 En 1835, Henri Victor Regnault découvre par accident la réaction de polymérisation du chlorure de vinyle.

En faisant baigner de la cellulose dans de l’acide nitrique, la nitrocellulose fut inventée. Elle se présentait sous la forme d’une pâte plastique, mais devenait très dangereuse en séchant car explosive. Sous le nom de xylonite, on se servira de la nitrocellulose pour produire des objets décoratifs, des manchettes, des faux-cols, des balles de tennis de table ou encore sous le nom de celluloïd, des fausses dents.

En 1862, A. Parkes présente le premier polymère artificiels : la Parkesine. Cette découverte est à la base de l'industrie plastique moderne.

Les frères Hyatt inventent le Celluloïd (utilisé dans les balles de tennis de table) qui est considéré comme la première matière plastique artificielle et dont l'origine remonte à 1856

JJ Trillat arrive en 1889 à durcir la caséine de lait et fabrique la Galalithe. La plus part des boules de billard seront par la suite fabriquées en Galalithe, et en 1918, commence la création d’objets communs tels que les boutons, les bijoux, les fume-cigarette ou les stylos.

L’acétate de cellulose est découvert en 1900. Elle est beaucoup moins dangereuse que le nitrate de cellulose car elle est ininflammable. On s’en est servi pour étanchéifier les ailes des avions et fut le premier support des films cinématographiques.

Léo Baekeland découvre en 1907 la Bakélite, qui est le premier plastique 100% synthétique. On l’utilisa d’abord pour isoler les fils électrique puis pour produire des objets comme le téléphone, la radio, les appareils photo ou les cendriers.

Le chimiste suisse, Jacques Brandenberger découvre en 1908 la cellophane.

Les principes de fabrication industrielle du PVC (chlorure de polyvinyle) on été inventé en 1912, bien que sa production ne commença que 20 ans plus tard.

La notion de macromolécule est donnée pour la première fois par l’allemand Hermann Staudinger en 1919 qui réalisa la polymérisation de plusieurs monomères éthyléniques. Il est considéré comme le fondateur de la science macromoléculaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site